Guinée : Les précisions du parlement sur le secteur du loyer

Banniere CBG

En Guinée, comme le transport, le secteur du loyer, notamment sa règlementation fait partie des débats qui occupent la une de l’actualité. Depuis des décennies, il faut se lever très tôt le matin pour se trouver un loyer décent à Conakry et environs. La situation s’est encore aggravée pendant ces dix dernières années à cause du flux des citoyens de l’intérieur pour la capitale.

La situation a intéressé plusieurs plateformes de la société civile qui n’ont cessé d’interpeller le parlement sur la question. A l’ouverture de la session des lois en cours, ils étaient très nombreux à prendre d’assaut la devanture de la salle de l’hémicycle pour attirer l’attention des élus du peuple sur la question. Cette problématique a même fait l’objet de discussions en séance plénière entre députés. Pour en savoir plus sur la question, nous avons rencontré le président de la commission aménagement du territoire, commission dans laquelle est logé le ministère de l’habitat.

D’entrée de jeux El hadj Demba Fadiga a tout de suite exprimé sa désolation vis-à-vis de certains citoyens qui s’attaquent à eux députés concernant cette situation. ‘’ Nous avons belle et bien voté une loi sur le secteur du loyer en Guinée, elle est intitulée code de construction et de l’habitation en république de Guinée. Cette loi a été adoptée en 2015’’ soutien t-il brandissant la loi en question. Ce que je déplore, poursuit-il, ‘’c’est que les députés, il y en a parmi nous même qui ne lisent et ne sont pas informés de ceux qui se passent au sein de l’institution ce qui relance la restitution à la base des travaux en session. Cette loi traite de tout du logement au prix à la construction au différent type de maison, mon cher journaliste je dis de tout. Il comprend 285 articles et a été ratifiée par le chef de l’État en aout de la même année.

Au cours de ce bref entretien, le député uninominal de Kindia reconnait tout de même que le problème est un casse-tête pour de nombreux concitoyens ce qui selon lui s’explique par le flux de mouvements vers Conakry. Et comme la rareté fait la valeur vous comprendrez donc la suite affirme-t-il.

Mais je crois que cette situation trouvera bientôt une solution par ce que l’État a entamé son projet de construction des logements sociaux du coté de Cobaya, je sais qu’il est très difficile de fixer le prix de quelques choses qui ne nous appartient pas mais dès que ces habitations sociales finiront je suis sûr que cela réduira le coût du loyer.

Demba Fadiga déplore enfin le manque de communication de la part du ministère concerné. Nous nous avions fait notre devoir qui consiste à voter la loi il revient à l’exécutif de la faire appliquer et à vulgariser à la base la loi, cela n’est pas de notre ressort donc dites cela à la population vous de la presse a t il conclut.

MLYansané

Réagir