Guinée : L’affront syndicats-gouvernement sera-t-il évité ?

Banniere CBG

Le gouvernement tente de rassurer les leaders sociaux après avoir augmenté le prix du carburant de 8000 à 10000 fg, en proposant avec assurance des mésures d’accompagnements. Très malheureusement, les leaders syndicaux exigent à c’est que le gouvernement revient sur sa décision avant toute participation à un quelconque dialogue. Informer de cette décision syndicale, le ministre en charge des hydrocarbures précise: « La structure du prix n’est pas le fait du gouvernement, c’est le fait de la législation (…) Il n’y a pas de bras de fer,  il y a eu une négociation et cela a continuer. Je pense que ce n’est pas la peine de créer la psychose chez les populations ». 

A préciser que L’inter-centrale CNTG-USTG qui proteste contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe à 10.000 GNF déclenche une grève générale et illimitée ce mercredi 04 juillet sur toute l’étendue du territoire national.

les acteurs sociaux réussiront-ils à faire revenir le gouvernement sur sa décision ? Attendons de voir.

Réagir