Guinée : le CNOSCG appelle à une désobéissance civile

Banniere CBG

La hausse du litre du carburant à la pompe ne reste pas sans conséquences. Après l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG, c’est au tour du conseil national des organisations de la société civile guinéenne de se faire entendre.

Au cours d’un point de presse ce mardi 03 juillet à son siège à Dixinn, il a déploré l’augmentation du prix du litre du carburant, sans aucune consultation préalable dit-il et en pleine saison des pluies où les populations tirent le diable par la queue.

Cette organisation, à travers son président dit lancer un appel au gouvernement de revenir sur cette décision, et ensuite d’entamer désormais des démarches participatives et inclusives sur toutes les questions relatives à la vie de la nation.

Faute de quoi Dr Dansa Kourouma dans une déclaration lu devant la presse a précisé ce qui suit : « La société civile guinéenne salut et encourage toute initiative légale contraignant le gouvernement à revoir sa décision dans l’intérêt général des citoyens. Elle interpelle l’opinion nationale et internationale face à cette mauvaise décision d’augmentation du prix du carburant à la pompe et informe le gouvernement du lancement d’une désobéissance civile sur toute l’étendue du territoire national si aucune mesure urgente n’est envisagée pour annuler cette décision, dans un bref délai », a-t-il lancé.

Ce mercredi, une rencontre est prévue entre les partenaires sociaux et le gouvernement au ministère du Travail.

 

 

Réagir