Cameroun: Message de Mbamy de Fochada constatant l’éche des négociation et tractations pour une candidature des patriotes, etc.

Banniere CBG
LE CAMARADE MBAMY DE FOCHADA CONSTATANT L’ECHEC DES NEGOCIATIONS ET TRACTATIONS POUR UNE CANDIDATURE UNIQUE DES PATRIOTES,NATIONALISTES, SOUVERAINISTES ET PANAFRICAINS À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2018 AU CAMEROUN S’EST ADRESSÉ À LA NATION.
Chers camarades,  combattants et combattantes pour le panafricanisme,
Chers concitoyens, militants et militantes de la Convergence Panafricaine,
En mars 2017, nous avons manifesté notre volonté et notre désir d’engager notre mouvement la Convergence Panafricaine, dans les élections générales de 2018 au Cameroun.
Cette importante décision, en accord avec les buts et objectifs de notre mouvement, était basée  sur notre ambition commune, de tourner la page du néocolonialisme dans  ce pays, malgré un code électoral  taillé sur mesure par le pouvoir en place, à côté des stratégies de fraudes mises sur pied par ce même pouvoir, pour tricher et biaiser les résultats des differents scrutins, tout au long de chaque processus électoral au Cameroun.
Nous avons malgré cela, axé  notre travail sur l’éveil et la conscientisation du peuple, de la société civile et des autres leaders des partis politiques, afin de constituer la masse critique nécessaire, pour concrétiser le véritable changement au Cameroun, suivant le tryptique :
1- Indépendance réelle pour le Cameroun,
2- Souveraineté totale pour les camerounais et leurs institutions,
3- Renaissance, développement et prospérité  pour tous les camerounais et les camerounaises, selon les paradigmes africains.
Malheureusement, cette ambition saine, légitime et légale, s’est heurtée aux intérêts particuliers et  personnels de nombreux leaders, ainsi qu’à l’incompréhension des populations résignées et meurtries, par des décennies de gestions calamiteuses, qui leur  ont enlevé tout espoir de lutter, comme un seul homme, pour l’avènement d’un Cameroun de paix, de justice,  de droit, d’ordre,  de discipline, de morale, d’éthique, de mérite, de démocratie véritable,  de prospérité et de développement, uni dans ses diversités linguistiques, culturelles et sociologiques.
Le verrouillage du système politique au Cameroun, par les suppôts locaux du néocolonialisme, a ainsi, fini par faire perdre tout espoir, à bon nombre d’entre nous, qui ont refusé de croire que par son offre politique, la Convergence panafricaine, a actuellement en main,  les clés et les solutions pour  mettre en place, un État providence au Cameroun, et que notre victoire sur le système en place,  aura pour conséquence, à  travers la mise sur pied de la coalition politique visant à  démanteler le système BIYA, le lancement instantané du processus du développement accéléré du  Cameroun, par notre travail acharné et dans le cadre de la coopération sous régionale et internationale, encadrée  par une nouvelle vision des rapports entre l’Afrique et l’occident.
Face à  l’échec de la constitution au Cameroun de cette  plateforme politique commune et idéologique, ayant pour but de challenger le système en place afin d’engager, au terme de la victoire,
 le Cameroun sur le chemin de son véritable destin, nous avons  décidé de prendre acte de cette situation, qui matérialise l’impossibilité à l’heure actuelle, d’une mutualisation des forces pour le véritable changement dans ce pays, en proie à  de nombreux  problèmes, et comme chacun peut le constater, sous la menace d’une implosion,  du fait de la mal gouvernance chronique, et de la carence pathologique des sens patriotiques et nationalistes, qui caractérisent la classe dirigeante actuelle.
En conséquence, la Convergence Panafricaine ne présentera pas de candidat à  la présidentielle de 2018 au Cameroun du fait de l’échec des tractations et médiations engagées  pour une candidature unique des patriotes,  nationalistes et panafricanistes.
La Convergence Panafricaine reste une force pour le changement,  et doit toujours s’activer,  en accord avec ses buts et objectifs, à faire triompher ses idéaux. L’échec de cette année  doit être  pour nous une source d’enseignements qui nous permettra de nous projecter avec succès dans  les échéances futures, afin d’imposer notre programme  politique basé sur la VISION: Volonté  Immédiate de Souveraineté et d’Indépendance Optimale  pour les Nationalistes,  que nous sommes  à  base de notre combat panafricain.
Ensemble, rendons l’impossible, possible !
Ensemble, nous sommes invincibles !
Douala, le 19 juillet 2018.
Mbamy de Fochada.
Président de la Convergence Panafricaine.
Réagir