Guinée : Les accidents de la circulation endeuillent les familles dans la région de Boké.

Banniere CBG

La région de Boké est de plus en plus frappée par un nouveau fléau la route… il ne passe plus de jour sinon d’heure, sans que sur nos réseaux urbains ou en raz-campagne, de graves accidents de la route provoquent la mort d’une dizaine de nos concitoyens…

Ce phénomène ahurissant, accable toutes les populations de cette région; de la ville de Sangaredi, Boké, Boffa en passant par Kamsar, les engins roulants de tous types (Camions, voitures motos et vélos) circulent partout et sans aucun respect du code de route ni la moindre visite technique.

Interrogé, un imam de la banlieue de Kamsar s’exprime << Dans ma mosquée, je passe une bonne partie de mon temps à enterrer mes concitoyens victimes de la ‘’circulation’’>>. La Principale cause de ces accidents est le “facteur Humain“ soit alcool au volant, et grande vitesse dans la non maitrise. Selon donc les spécialistes, ce facteur humain apparait dans plus de 90/des accidents de la route.

Avec la prolifération des sociétés minières dans cette région, l’ampleur démographique galopante et les installations anarchiques des populations, les accidents endeuillent des familles et handicapent à vie des guinéens de tout bord… Au bloc opératoire de l’hôpital de Kamsar, la statistique est alarmante… Nous recevons en moyenne presque 30 à 40 accidentés par mois, pour une consultation ou une intervention traumatologique. Dixit un médecin…

Pour l’instant, l’état très loin des populations en générale, ne trouve aucune solution dans ce phénomène d’occupation anarchique et la circulation désastreuse des engins de tout acabit sans commune mesure.

Boké, ALC pour Océan guinée.

Réagir