Guinée: Désaccord entre le BL et l’UFDG

Banniere CBG

Candidat malheureux de la dernière présidentielle Faya Lansana Millimono rejette la nouvelle loi sur la CENI. Invité dans une émission radio de la place le président du Bloc Libéral s’est prononcé ce jeudi sur la nouvelle loi de la CENI adopté récemment par le parlement. Interrogé l’ancien directeur de campagne de la NGR a indiqué ceci ‘’Nous avions voulu d’une CENI technique au lieu d’une institution politique, rappelez-vous que l’historique de la CENI depuis 2010, l’ensemble des acteurs étaient unanimes même les partenaires techniques d’adopter une institution plus technique pour éviter les contestations à l’image des pays limitrophes comme le Libéria et la sierra Léone’’.

Au lieu de nous trouver une CENI bien réfléchie notre parlement nous propose des critères fallacieux. ‘’Pour nous le débat n’est pas de savoir si oui ou non le BL doit être à la CENI ? Pour nous il faut réfléchir à comment construire l’avenir démocratique de notre pays’’.

Pour Faya Millimono cette loi électorale est tout de même un acquis des accords politiques derniers. Pour lui parmi les 13 millions de guinéens ont peut bien trouver des citoyens serins, capables de diriger cette institution qui ne sont proches d’aucun bord politique. Ce qui est dommage, au lieu de nous sortir une institution fiable, notre assemblée nous propose une loi qui nous amène à nous regarder à chien de faillance.

Interrogé sur l’installation partielle des élus locaux, Faya Millimono qualifie cette déclaration du ministre de l’Administration comme une tentative de diversion.

Pour lui la déclaration du général Bouréma Condé est de nulle effet. Mon souhait le plus ardent est la mise en place des élus locaux pour asseoir le développement à la base. Si cette déclaration du ministre s’avère être possible, alors la Guinée ressemble à une république bananière a-t-il conclut.

MLYansané

Réagir