Après l’échec de leur marche, les forces sociales appellent à une journée sans activité économique et professionnelle

Banniere CBG

Les forces sociales de Guinée dans une déclaration rendue publique dans la soirée du lundi 23 juillet appellent toute la population guinéenne à s’approprier de la revendication et à arrêter toute activité économique et professionnelle sur toute l’étendue du territoire national à partir de maintenant jusqu’à nouvel ordre.

Ci-dessous, la déclaration des Forces sociales de Guinée :

Les Forces Sociales de Guinée prennent acte de la volonté manifeste du gouvernement à violer délibérément les droits fondamentaux qui fondent toute nation démocratique.

Les Forces sociales de Guinée, déplorent et dénoncent avec la dernière énergie des prises en otage ciblées et brutales de leurs membres et sympathisants et rappellent que ces actes antidémocratiques et d’un autre âge n’altéreront pas le juste combat pour le mieux et bien être des populations.

Par ailleurs, les Forces sociales de Guinée invitent toute la population guinéenne à s’approprier de la revendication et à arrêter toute activité économique et professionnelle sur toute l’étendue du territoire national à partir de maintenant jusqu’à nouvel ordre.

 Face à cette attitude orgueilleuse et arrogante du Gouvernement, Les forces sociales de Guinée prennent à témoin la communauté internationale et invitent les juridictions internationales et de façon spécifique la cour Pénale internationale à s’intéresser de très près aux graves violations des droits de l’homme qui sont en cours actuellement en Guinée.

Les Forces sociales de Guinée, rassurent une fois encore le vaillant peuple de Guinée, qu’elles ne reculeront devant aucune intimidation, menace ou pression jusqu’au retour du prix du carburant à 8000 Gnf.

#8000GnfCestBon

ENSEMBLE UNIS ET SOLIDAIRE NOUS VAINCRONS

CONAKRY, le 23 juillet 2018

 

Réagir