Guinée: Les forces sociales sont-elles prêtes à céder ?

Banniere CBG

Depuis l’augmentation du prix du litre à la pompe, plus les jours passent, les choses se compliquent en Guinée. Pour exprimer son désaccord vis-à-vis de cette hausse qualifiée de brutale et d’unilatérale, la société civile à travers les forces sociales à tout de suite entamé des séries de manifestation dans le pays.

Si la première marche de celle-ci avait été autorisée à Conakry et dans plusieurs localités, cela n’a pas été le cas pour les deux dernières. A travers un communiqué, le gouverneur de la ville a dans un communiqué interdit les deux marches de la société civile, une décision constatée aussi à Kindia, Mamou et Labé.

Contacté, un officier de la sécurité a indiqué à océanguinée que la décision d’interdiction vient du plus haut niveau. Dans une circulaire signée par les ministres de l’Administration du territoire et celui de la sécurité, toute forme de manifestation à caractère social est interdite dans le pays jusqu’à nouvel ordre.

La circulaire invite les commissaires et autres autorités locales au respect strict de la décision. A quoi peut-on donc s’attendre du côté des forces sociales qui sont déterminées à aller jusqu’au bout de leur démarches ? attendons de voir.

M L Yansané

 

Réagir