Guinée: Moustapha Naité enfonce les acquis de ses prédécesseurs

Banniere CBG

Située à Gbessia sur l’autoroute Fidel Castro, les citoyens observent depuis quelques jours des travaux d’appui sur la passerelle qui relie le marché à ce quartier. Une infrastructure complètement décoiffée par des ingénieurs du ministère des travaux publics. La question a été abordée récemment par le ministre des travaux publics en conférence de presse. Situé au niveau du grand marché de ce quartier de la commune de Matoto, cette infrastructure était régulièrement cognée par les gros camions. Sur la question le ministre des TP a indiqué ceci

‘’ Les autres passerelles qui ont été réalisées sur l’autoroute Fidel Castro ont été fait à hauteur de 5 mètres 30 centimètres, au niveau de Gbessia ça été fait à hauteur de 5 mètres 10 centimètres ce qui faisait à chaque fois que les camions passaient là-bas, la passerelle recevaient des coups. Et cela bien avant ma prise de fonction, et quand on a envoyé une mission d’inspection sur les lieux on s’est rendu compte qu’il faut descendre l‘infrastructure pour éviter la catastrophe’’.

Cette passerelle en béton est en train de la remplacer par une nouvelle métallique qui va beaucoup plus vite a précisé le ministre des TP. Les piles qui sont installées on va les augmenter de 20 centimètres et on viendra poser la passerelle métallique. Je ne vais pas donner de délai mais ce qui est sûr ce n’est pas une histoire de deux ou de trois mois. A t-il conclut sur cette question.

Quant au curage des caniveaux qui alimente assez de débats dans la cité, Moustapha Naité s’est défendu tout en compromettant les efforts de ses prédécesseurs.

‘’Vous savez à ma prise de fonction j’ai trouvé que dans tous les dossiers d’appels d’offres les entreprises n’étaient pas obligées de couvrir les caniveaux et que les routes n’étaient pas obligées d’être tracé ce qui est dommage. Dorénavant tant que moi je serai ici c’est-à-dire (au ministère des travaux publics), tous les dossiers d’appels d’offres partout ou il y aura des caniveaux ils seront couverts pour ne pas qu’ils soient des dépotoirs’’.

Le fond d’entretien routier sous financement du programme d’urgence, nous avons demandé aux jeunes de curer les caniveaux nous sommes en train de voir comment ramasser ces ordures après les soixante douze heures d’activités sur le terrain a conclut le ministre des TP.

MLYansané

Réagir