Guinée: Les forces sociales reculent devant le gouverneur

Banniere CBG

Se disant très très déterminées à aller jusqu’au bout de leur revendications, les forces sociales de Guinée ont enfin mis de l’eau dans leur vin. Réunie ce week end elles ont finalement décidé de surseoir à aux séries de manifestation planifiées dans la ville à partir de ce mardi 7 août. Joint au téléphone, Sékou Koundouno un des meneurs a indiqué que les forces sociales sont dans l’obligation de surseoir à ses séries de manifestation puisqu’elles ont été interdites par le général Mathurin Bangoura gouverneur de la ville de Conakry. Le coordinateur de la cellule balai citoyen a tout de même indiqué que d’autres mesures sont en cours par les activistes de la société civile.

‘’ Dès ce lundi le pool d’avocat des forces sociales va poursuivre des personnes à tous les niveaux qui ont pris ces mesures interdisant les manifestations mettant en danger même la démocratie guinéenne. Nous avons un gouvernement en facequi restreint complètement aux citoyens ses droits les plus élémentaires ceux qui consistent à exprimer leur colère quand ils ne sont pas contents. C’est pourquoi ils ont pris ces mesures mais comme vous le savez nous sommes en 2018 nous nous battrons par tous les moyens pour nous faire entendre.

Les mesures qui étaient possibles il ya des décennies ne sont plus possibles sous l’ère de la démocratie. Les raisons évoquées par le gouverneur est le fait de l’interdiction des manifestations de rues sur toute l’étendue du territoire national par le ministre de l’administration. Et nous nous estimons que cette décision est en contradiction avec l’article 10 de la constitution qui stipule que tous les citoyens ont le droit de manifestation et de cortège’’.

Si les forces sociales ont fait marche arrière, quelle sera la démarche des leaders de l’opposition qui planifient eux aussi une manifestation de rue le 9 aout prochain attendons de voir ?

MLYansané

Réagir