Insécurité en Guinée : 68 millions GNF et autres objets volés dans une radio privée !

Banniere CBG

Le phénomène d’insécurité continue de faire ses victimes en Guinée-Conakry, malgré les efforts déployés par les autorités.

Dans la nuit d’hier à ce mardi 07 août 2018, des assaillants sont allés attaquer les locaux de la radio communautaire Renaissance FM (95. 9) située à Koloma-marché dans la commune de Ratoma.

Ils ont emportant avec eux une importante somme d’argent et plusieurs équipements, avons-nous appris ce matin d’un travailleur de la dite station victime de cambriolage.

A en croire notre source,  les assaillants qui ont escaladé le mur de la cour de l’immeuble abritant la radio Renaissance FM se sont introduits dans les locaux après avoir cassé le cadenas de la rentrée principale au troisième étage.

Ces bandits ont ensuite cassé les portes du bureau de la fondatrice, de la comptabilité et du conseiller de la fondatrice en braquant une arme sur  la seule technicienne qui était de garde.

« Ce sont des hommes armées et cagoulés qui sont venus nous attaquer. Ils ont pris 68 millions de francs guinéens plus des ordinateurs et téléphones portables que notre Fondatrice nous envoyée récemment», a expliqué Mohamed Lamine BAH, journaliste.

Ils ont défoncés et cassés les portes de trois bureaux, a-t-il répondu à notre reporter au téléphone.

« Il n’y avait pas de gardien, seule notre technicienne Elisabethe Théa était dans les locaux. Elle a été mise aux arrêts et enfermés dans un studio jusqu’à la fin de l’opération », a déclaré le journaliste reporter-animateur.

Pour le moment indique-t-il, « nous n’avons pas de piste. Mais avec les enquêtes, nous allons  connaitre les auteurs. Les coffres forts ont été défoncés, il n’ya plus d’argent, ils ont pris tout même ».

Cette attaque qui est la première du genre sur une station de radio privée relance une nouvelle fois la problématique de l’insécurité en Guinée.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir