RD Congo : Joseph Kabila ne briguera pas un nouveau mandat présidentiel

Banniere CBG

C’est enfin officiel. Joseph Kabila, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Ne se présentera pas enfin la à présidentielle prévue au mois de décembre. C’est l’ancien ministre de l’Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary qui sera le candidat de la coalition au pouvoir, a indiqué ce mercredi 8 août devant la presse  le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

Cette annonce met fin à des années de spéculations et de peurs. Joseph Kabila, le fils et héritier du feu Laurent désiré Kabila ne briguera pas un troisième mandat.

A de nombreuses reprises, il faut le rappeler, le chef de l’Etat congolais avait promis de respecter la constitution congolaise qui limite à deux les mandats successifs du président de la République.

Mais qui est Emmanuel Ramazani Shadary ?

Âgé seulement de 58 ans, Ramazani est l’un des plus fidèles lieutenants du président Kabila.

Député élu en 2006 et 2011 dans la circonscription de Kabambare, dans le Maniema, où il est né, Ramazani Shadary exerce actuellement les fonctions de secrétaire permanent du PPRD, le parti présidentiel.Un poste qu’il occupe depuis la restructuration de ce parti intervenu début 2018.

Auparavant, il a dirigé le groupe parlementaire PPRD à l’Assemblée nationale, avant d’assumer les fonctions de coordonnateur de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale.

Catholique pratiquant, cet ancien vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, avait entamé ces derniers mois une tournée dans les provinces haranguant les foules et mobilisant les masses autour du projet politique de Joseph Kabila.

Marié et père de huit enfants, Ramazani Shadary est détenteur d’un diplôme d’études spéciales en Sciences politiques de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et d’une licence (Bac+5) en Sciences politiques et administratives de l’Université de Lubumbashi (UNILU).

Ainsi un nouvel air semble s’ouvrir dans le pays du fils de l’Afrique, le feu Patrice Lumumba.

Un Congo gagnant est forcément une Afrique gagnante.

pour oceanguinee

Réagir