Guinée: Faya Millimono dément les membres du gouvernement

Banniere CBG

Quarante jours après l’augmentation du prix du litre à la pompe le président du bloc libéral se dit toujours déterminé à accompagner les forces sociales dans leurs différentes luttes. Connu pour son franc parlé, l’opposant n’a pas manqué de mettre à nu les informations données par l’équipe gouvernementale relative au prix du litre à la pompe.

‘’ Lors que vous écoutez ce gouvernement il n’y a que de mensonge, pour moi précise le leader du BL, il ya des choses qui auraient pu se justifier. Parfois c’est avec regret que nous entendons certains mensonges dans les radios venants des membres du gouvernement en disant que le carburant coute moins cher en Guinée que dans toute la sous région. Ce n’est pas vrai, je vous dis exactement à combien on achète le carburant au Libéria 84 dollars US, moins d’un dollar’’.

Tout ceux qui ont échangé un dollar ces derniers temps en Guinée poursuit l’opposant, il s’évalue à moins de dix mille franc guinéen. Cela veut dire qu’au Libéria on n’est même loin de un dollar. Le seul pays limitrophe reconnait le candidat malheureux de la dernière présidentielle dont le niveau de vie dépasse très largement celui du guinéen il faut le reconnaitre c’est le Sénégal là-bas le carburant se négocie aujourd’hui à la pompe à un dollar 22 cent US.

Du point de vue de la cherté dans la région ouest africaine après le Sénégal vient la Guinée, ou nous avons les salaires les plus bas de la sous région.

‘’ Quand vous dites de vous tresser comme votre coépouse faut-il que vous ayez les cheveux comme elle. On n’arrête pas de nous comparer au Sénégal quant il s’agit de payer des taxes mais quant il s’agit de nous donner des salaires on n’est muet la dessus c’est du mensonge il faut qu’on arrête de mentir au peuple de Guinée’’. Déplore t-il

Le premier ministre qui est économiste le sait, la plupart des petites entreprises sont aujourd’hui en train de fermer les unes après les autres par ce qu’elles fonctionnent à travers les groupes électrogènes. Ce que je voudrais dire à la population c’est de ne pas attendre pour soutenir les forces sociales par ce que le combat qu’elles mènent est à l’avantage de tous. A-t-il conclut.

MLYansané

Réagir