Guinée: Le carburant n’est jamais subventionné en Guinée défend Cellou Dalein Diallo

Banniere CBG

Il fait partie aujourd’hui des sujets qui alimentent le débat dans la cité, l’augmentation du prix du litre à la pompe. Le chef de file de l’opposition économiste de son état et ancien premier ministre a aussi fait sa lecture de la situation à la presse cette semaine.

‘’ Par rapport à l’augmentation du prix du carburant en tant qu’économiste personnellement j’ai dis que ce n’est pas opportun. Même si techniquement elle peut être justifiée mais à mon sens il ya eu violation de la règle de la flexibilité. L’opposition avait dénoncé quant le baril était négocié en dessous de 30 dollars US le gouvernement n’a pas voulu faire l’ajustement, lorsque ça remonte il s’empresse de le faire’’.

Evidemment insiste Cellou Dalein Diallo, nous sommes aujourd’hui à plus de 70 dollars US le baril un ajustement pourrait être justifié dans le cadre de la flexibilité des prix. Mais le gouvernement n’a jamais appliqué cette règle qu’il a fait adopter dans le cadre d’un accord tripartite pourquoi c’est maintenant et à un moment très difficile qui coïncide avec la période de soudure ou les conditions de vie sont très difficiles pour la majorité des guinéens.

A mon avis le moment est mal choisi. ‘’Mais je vais vous dire précise le leader de l’UFDG, on a tendance à dire que le carburant est subventionné, il ne l’est pas. Quand le carburant était à 8 mille sur chaque litre vendu le gouvernement avait un impôt de 1600 franc guinéens. Pour eux cela est insuffisant, l’objectif c’est d’aller à 4000 ou plus. Je pense qu’il peut renoncer à cette augmentation compte tenu de la période de soudure jusqu’au mois de novembre pour procéder à une éventuelle augmentation si cela était nécessaire’’ conseil l’opposant.

MLYansané

Réagir