Guinée/Politique : Alpha Condé rend une visite ‘’de courtoisie’’ à Sidya Touré (Sources)

Banniere CBG

Le parti de l’ancien premier ministre, Sidya Touré a piqué une grosse colère au lendemain de la signature de l’accord entre le gouvernement, la mouvance présidentielle et l’opposition. Consensus autour du contentieux électoral des élections communales du 04 février dernier.

Photo de Ufr Conn Ect.L’UFR dans une déclaration rendue public a désapprouvé cet accord et dénoncé une exclusion qui, dit-elle a bénéficié de la présence du ministre de l’administration, président du comité de suivi des accords politiques.

48 heures après cette dénonciation, c’est le Président de la république qui rend une visite ‘’inopinée et surprise’’ à son haut représentant. Accompagné de certains membres du gouvernement, Alpha Condé s’est entretenu avec le leader de l’UFR, entretien que les proches des deux hommes ont qualifiés de ‘’rencontre de courtoisie d’un grand frère à son à son petit frère’’.

Même si rien n’a filtré de concret au sortie de cette rencontre entre Alpha et Sidya, nombreux sont des observateurs qui pensent que c’est l’une des retombées du communiqué diffusé hier jeudi dans le quel, l’UFR demande à ses militants de ‘’rester mobilisés et vigilants pour la défense des droits et acquis du parti’’.

Joint au téléphone pour connaitre les dessous réelles de cet entrevu, un des membres de la cellule de communication de la Photo de Ufr Conn Ect.troisième force politique du pays qui s’est confié à nous sous couvert de l’anonymat a dit ceci : « on ne peut pas être plus claire que cela. Le chef de l’Etat lui-même a dit qu’il est venu rendre une visite de courtoisie à son jeune frère et que l’UFR et le parti au pouvoir, le RPG sont les mêmes, donc nous nous pensons la même chose que c’est une visite de courtoisie, pour le reste allez-y chercher », nous a-t-il répondu.

Est-ce pour tenter de clamer les nerfs de son haut représentant, aujourd’hui faiseur de roi dans l’installation de ces exécutifs communaux ? L’avenir nous édifiera.

Réagir