Guinée/Abdoulaye Bah prévient : ‘’je privilégierais l’intérêt de Kindia‘’

Banniere CBG

Suite à un accord consensuel passé entre acteurs politiques, la commune urbaine de Kindia revient à l’opposition. Une disposition qui fait d’office du candidat Abdoulaye Bah, tête de liste de l’UFDG maire de Kindia. Cet homme qui avait dirigé cette commune en tant que président de la délégation spéciale nous a accordé un entretien. Echange téléphonique au cours duquel  il a donné les grandes orientations de son quinquennat au profit de ses concitoyens de Kindia.

‘’ Nous avons été contents et soulagés à la fois de voir que les leaders politiques au niveau national parviennent enfin à un accord sur la base de la vérité. Si les politiciens locaux que nous sommes avions constatés des irrégularités et nous étions candidats, le gouvernement devait nous écouter et penser à regardé nos preuves, mais il l’a pas fait, on a passé un temps unitile pendant six mois pour rien et c’est la Guinée qui perd. Aujourd’hui le gouvernement se réveil d’un long sommeil, nous ne faisons que le félicité mais aussi félicité l’opposition’’ entame notre interlocuteur.

Quant à ses ambitions pour sa commune natale, Abdoulaye Bah n’a pas hésité de les énuméré ‘’ je me définis comme un nationaliste, c’est-à-dire que je privilégie l’intérêt national de la Guinée. Je vais me battre pour défendre l’intérêt de la population de Kindia. J’ai été élu sur la base d’un projet de société que tout Kindia a entendu j’ai défendu mon projet qui privilégie l’éducation et la santé primaire, l’agriculture surtout l’administration communale. Nous veillerons à ce que ce soit des cadres compétents, en résumé je reviendrais avec la force cela ne veut pas dire la chasse à la sorcière’ insiste t-il.

Quand je dis je viendrais avec la force ça veut tout simplement dire que je viens avec plus de légitimité. Par ce qu’un administrateur locale c’est la légitimité qui compte. On avait géré sur la base du consensus or on ne doit pas gouverner sans être élu c’est cela le principe de la Démocratie. Argumente le nouveau maire de Kindia. L’accord politique qui nous a permis d’être à la tête des délégations spéciales nous a donné assez d’opportunité de faire assez de  chose. ‘A travers ce petit temps j’ai prouvé de quoi je suis capable pour ma ville natale. Un travailleur ne doit pas être frustré, lorsque je reviens avec force c’est pour travailler pour la ville de Kindia un point c’est tout’’. Agé de 48 ans Abdoulaye Bah est donc le premier maire de cette ville élu sous le drapeau de l’UFDG un parti de l’opposition. Il a géré cette commune pendant deux ans en tant que président de la délégation spéciale. La grosse question qu’on se pose c’est à quand leur installation définitive ?

                                                                                             MLYansané

Réagir