Grève générale en Guinée: L’inter-centrale CNTG-USTG raffermie sa position par la crise que traverse le Port Autonome de Conakry !

Banniere CBG

L’inter-centrale syndicale CNTG-USTG a suspendu sa participation aux négociations engagées entre elle et le gouvernement dans la dynamique du dénouement de la crise sociale en Guinée depuis l’augmentation du prix du carburant à la pompe à hauteur de 25 % par litre.

Elle tire les motifs de cette nouvelle suspension de la crise que traverse le port autonome de Conakry suite à la signature d’une convention conférant la gestiondu service public à une entreprise turque.

Après une séance de concertation à la bourse du travail le mardi 14 août, les syndicalistes exigent des autorités pour son retour à la table de négociations, la résiliation du contrat signé avec la société turque.

A l’annonce de cette décision, les travailleurs du port Autonome de Conakry ont crié à la victoire prématurée et décident  de suivre à la lettre les injonctions de l’inter-centrale CNTG-USTG d’après son porte-parole Mamadou Mansaré.

Dénonçant la passation des marchés publics en Guinée et la hausse du prix du carburant,  le Secrétaire général adjoint de la CNTG a demandéaux travailleurs de ne pas reculer : « On veut voir l’ensemble des travailleurs du port dans la lutte».

Thierno Amadou BALDE

Réagir