Guinée : Le SLECG d’Aboubacar Soumah annonce son retour conditionné de sa centrale mère !

Banniere CBG

« C’est une lettre que l’USTG nous a envoyés hier mardi. Une lettre dans laquelle ils expliquent (les syndicalistes de l’USTG, ndlr) la levée de ma suspension, de ma radiation et ils m’invitent à une réunion au Conseil Economique et Social. Ils m’invitent là-bas en tant que secrétaire général du SLECG ».

C’est avec ces propos qu’Aboubacar Soumah annonce  son retour conditionné dans les rouages des négociations syndicales.

A travers cette correspondance qui lui a été adressée hier mardi 14 août 2018 par le secrétaire général de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée), Louis Mbemba Soumah, le SLECG  de Soumah bénéficie légalement d’une reconnaissance  par sa centrale mère. Mais cela ne suffit pas, parce qu’il pose des préalables : « Je ne peux pas aller puisque le SLECG s’est désaffilié de l’USTG. Il est vrai qu’on m’invite en tant que secrétaire général du SLECG et en tant que membre du bureau exécutif national de l’USTG, chargé des normes et des conflits. Maintenant, si je vais, c’est comme si je réintégrai l’USTG »

« Il faudrait que l’USTG fasse un communiqué, qu’elle déclare publiquement ne plus reconnaître le bureau du SLECG mis en place et qui est dirigé par Kadiatou Bah. Si un tel acte est pris, je reviendrai à l’USTG. Au cas contraire, je ne reviendrais pas sur la même table qu’un truc parallèle », a-t-il conditionné son retour à l’USTG qu’il ne claque pas totalement la porte.

A s’en tenir à l’analyse du secrétaire général du SLECG,  la centrale syndicale USTG est en position de faiblesses vis-à-vis du gouvernement dans l’observation de son mot d’ordre de grève contre l’augmentation du prix du carburant. C’est pourquoi dit-il, elle sollicite sa réintégration.  

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir