Guinée: Je suis un rassembleur et non celui qui divise grand imam de Kindia

Banniere CBG

Le grand imam de Kindia brise le silence, une semaine après son discours du 16 aout dernier tenu au siège de l’association Kania lanyi. El hadj Mamoudou Camara est accusé d’avoir tenu des propos ethnocentrique en affirmant ‘’ ne sera maire à Kindia que celui qui est natif de la ville’’. Depuis quelques jours, l’affaire fait échos dans la cité et fait le choux-gras de la presse.

Après des jours de silence, le principal accusé a accordé ce jeudi 23 aout 2018 un entretien téléphonique à notre rédaction. Interview au cours de laquelle le responsable de la ligue préfectorale de Kindia nie catégoriquement ces propos. Ceux qui m’accusent d’avoir tenu des propos ethniques sont des colporteurs de fausses nouvelles et veulent tout simplement des troubles dans la cité. Lisez.

‘’ Les propos que j’ai tenus la semaine dernière ont été déformés par des individus. Quand une personne veut des troubles dans la cité, il transforme la vérité en mensonge pour opposer les individus. Moi El hadj Mamoudou Camara je suis un extincteur de feu et non celui qui met le feu. Je suis quelqu’un qui aime son voisin tout Kindia peut en témoigner.

Ce qui se dit n’a jamais été dite par ma personne. Que s’est-il passer ? Quand les citoyens de Kindia sont venus me voir El hadj c’est le RPG qui a gagné dans notre ville mais comment peut on nous dire que ce n’est plus le RPG ? J’ai dit notre président n’est pas quelqu’un qui peut se contredire, un résultat donné par la CENI et la justice ne peut pas etre déformé mais attendons de voir la suite avec les cadres du parti présidentiel.

C’est ce que j’ai dis, si j’entends par si par la que j’ai dis qu’on ne veut pas d’un étranger ou voir un peulh à la tête de la mairie ceux-ci veulent uniquement des problèmes à Kindia. Le fondateur de cette ville est mon septième arrière grand père moi je suis né ici j’ai trouvé assez d’étrangers. Ils sont d’ailleurs les plus nombreux que nous autochtones. Moi-même j’ai trois enfants qui sont de mère peulh, Kindia a connu plusieurs maires, députés étrangers au temps du premier régime’’.

MLYansané

Réagir