Guinée / Conférence des avocats de Dr Ousmane Kaba : La réaction cinglante de la cellule Balai Citoyen

Banniere CBG

En réaction du point de presse des avocats de Dr Ousmane Kaba e du contre qui, pèse de graves accusations relatives aux propos ethnocentristes, la cellule Balai citoyen a organisé uneconférence à son siège le jeudi 23 août 2018. Ce, pour clarifier l’opinion de l’évolution de son action judicaire.

Le président de cette structure de la société civile  a dans son allocution rappelé aux hommes de médias, que la cellule Balai citoyen est une personne morale dûment agréé qui a pris l’initiative d’ester en justice contre le président du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir) pour violation des lois de la République.

Même si les avocats de ce dernier se sont livrés à un exerce de défense de leur client devant les professionnels de médias, Sékou Koundouno attend mieux de la justice.

« Nous nous réjouissons et nous nous en félicitations de cette démarche (conférence des avocats de PADES, ndlr). Elle permettra une fois de plus dans ce pays de dire le droit et de faciliter, voire de refaciliter la levée de l’immunité parlementaire de Dr. Ousmane Kaba. Nous leur promettons chaleur et fraîcheur instantanées dans ce dossier »,a expliqué le président de la cellule Balai-citoyen.

De même Sékou Koundouno a apporté des précisions sur, ce qu’il appelle la procédure par laquelle les avocats de l’honorabledéputé ont saisi la justice.

« Parallèlement à l’élément sonore publié par le site libreopinionguinee.com, le parti PADES a aussi publié un élément de 53 minutes, le 31 juillet. Dans cet élément, il ressort que les propos corroborent et aucune modification n’a été faite pour extrapoler les propos tenus par Dr. Ousmane Kaba. C’est après l’audition et comparaison des deux éléments par la cellule technique de Balai Citoyen que nous avons jugé, compte-tenu de la gravité des propos, de porter plainte contre lui », a laissé entendre Sékou Koundouno avec la lecture du rapport de sa cellule technique.

Lutter contre ceux qui cultivent la haine et la division, cette bataille sera toujours  celle de la cellule Balai Citoyen, d’après son président.

S’agissant de l’épineuse question de la levée de l’immunité parlementaire de l’accusé, l’activiste a rassuré sans donner aucune date que l’opinion  sera édifiée avec la procédure que son organisation entend déclencher au mois de septembre.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir