Guinée/ Crise à la Cour Constitutionnelle : SekouKoundouno dénonce une « ambition Machiavélique » !

Banniere CBG

« Nous allons nous mobiliser pour barrer la route à ces rébellions de la République qui veulent détruire notre acquis démocratique. Leur ambition Machiavélique ou Stalinienne ne passera pas. Ils ne disposent d’aucun droit pour destituer le président de la cour constitutionnelle Kelefa Sall. Et s’ils vont le faire, ce sera au prix de notre vie ».

A travers son président, la Cellule Balai Citoyen monte au créneau contre  les conseillers de la de la Cour Constitutionnellequi annoncent avoir destitué leur président Kélèfa SALL pour mauvaise gestion.

A l’occasion d’une conférence qu’ils ont organisée le jeudi 13 septembre à leur siège, les membres de cette structure de la société civile ont dénoncé le caractère illégal de la motion de défiance des commissaires de la plus haute juridiction du pays en matière de constitutionnalité et de contentieux électoral.  «  Ils vont marcher sur nos cadavre avant de destituer KélèfaSall, ça, je leur préviens. La cellule Balai citoyen met en garde toute personne qui tenterait d’empêcher Kelefa Sall d’accéder à son bureau », a prévenu Sekou Koundouno.

Selon cet activiste, sa structure usera de tous les moyens légaux pour empêcher ce qu’il appelle « dérive démocratique ». Toutefois rappelle-t-il, « l’article 84 aliéna 2 de la loi L06 sur la cour constitutionnelle dispose qu’en aucun cas on ne peut démettre Kelefa Sall sauf en cas de parjure, c’est à dire lorsqu’il a violé son serment ou lorsqu’il est condamné par une juridiction».

La cellule demande par ailleurs, la mobilisation sociale contrece qu’elle qualifie de « la rébellion orchestrée à l’égard du président de la cour constitutionnelle Kélefa Sall » et exige le respect la constitution .

Thierno Amadou Oury BALDE

 

Réagir