Port Autonome de Conakry : Hélène Savané succède Hawa Keïta à la tête de direction générale

Banniere CBG

La nouvelle directrice générale du port autonome de Conakry a pris fonctions ce jeudi 20 septembre 2018.

A travers une cérémonie de passation de service s’est déroulée au ministère des transports, Hélène Savané succède HawaKeïta  à la tête de la direction général du Port Autonome de Conakry.

Après vingt-sept mois de gestion au port autonome de Conakry, l’ancienne direction générale a présenté les acquis de son règne.

« En 2016, nous avons procédé au remboursement de 59 milliards de dettes antérieures, comprenant entre autres 28 milliards au titre des impôts, 24 milliards au titre des dettes fournisseurs et plus de 7 milliards de découvert bancaire qui ont engendré des agios d’un milliard quatre cent millions de francs guinéens », a expliqué Hawa Keïta.

De même, a-t-elle ajouté : « nous avons eu l’acquisition de deux nouvelles vedettes, pilotage et amarrage pour les unités navales, le carrelage de deux remorqueurs et d’une vedette. L’acquisition de deux camions anti-incendie. L’accroissement du trafic malien de 69%. De 2016 à 2017, le résultat net est passé de 10 à 40 milliards de francs guinéens. Le port a engagé un processus de certification ISO 9001 version 2015, certification prévue en fin 2018. La trésorerie du parc dans les livres de la BCRG se chiffre à environ 125 milliards de francs guinéens et 20 millions d’euros ».

Visiblement satisfaite, la nouvelle directrice a salué le sens de responsabilité des travailleurs du service public et les a invité à relever les défis.

« Nous abordons une nouvelle phase de mutation de l’activité du port de Conakry, avec de nouveaux objectifs et implicitement de nouveaux défis face auxquels je ne ménagerai aucun effort. Il serait donc illusoire de croire relever ces challenges sans l’engagement total et entier de l’ensemble des travailleurs du Port », a déclaré Hélène Savané, directrice générale du Port Autonome de Conakry.

Poursuivant, elle manifeste son esprit ouverture à toute collaboration fructueuse : «  j’ose affirmer que je bénéficierai de leur soutien étant entendu que je fus une des leurs pendant une décennie. Je tends également une main franche à la communauté portuaire en lui assurant mon entière disponibilité pour une collaboration efficace dans nos intérêts mutuels ».

A rappeler que le limogeage de la désormais ancienne directrice générale est  consécutive aux remous sociaux nés de la  signature du contrat de concession d’une partie du Port Autonome de Conakry à la société Turque Albayrak.

Thierno Amadou Oury BALDE

 

Réagir