des carnavals dans les 5 communes pour le 2 octobre

Banniere CBG

La commission d’organisation des festivités du 60ème anniversaire de l’indépendance guinéenne a rencontré ce lundi 24 septembre les Hommes de médias. L’objectif est de faire le point sur l’état d’avancement des projets, les programmes et les sites retenus à cet effet. La rencontre qui s’est tenue dans la salle de conférence du ministère de l’Administration a regroupé autour du ministre de ce département président dudit comité d’organisation plusieurs membres du gouvernement.

Dans la salle une seule communication celle du président du comité, d’entrée l’orateur a d’abord rappelé le contexte historique de cette fête d’indépendance. ‘’ Le 2 octobre au-delà de toute considération politique ethnique ou religieuse doit être l’affaire de tous, car en elle tous les guinéens se retrouvent. La particularité de cette année se retrouve autour de certains éléments historiques qui seront mis en exergue’’. Le général Bouréma Condé cite entre autres le drapeau, la devise la défense du territoire national. Une autre particularité de ce 2 octobre est le fait que le peuple ait vécu la même période d’année dans la colonisation. ‘’Cette année nous fêtons nos soixante année d’indépendance, on se souvient que ce même peuple de Guinée a passé soixante année dans la colonisation’’ a rappelé le ministre de l’administration.

Pour être précis l’orateur, rappel le 2 octobre a été acquise dans des conditions très difficiles et c’est en 1898 que la Guinée est tombée sous le joug de la colonisation.

Dans sa communication, le général Bouréma Condé n’a pas hésité un seul instant pour rendre un hommage aux héros guinéens qui se sont battus pour la lutte contre la domination de leurs pays du joug colonial dont Samory Touré, Alpha Yaya Diallo Dina Salifou, Zégbela Toba Pivi pour ne citer que ceux-ci.

Poursuivant,  il a par la suite précisé à la nouvelle génération les péripéties qui ont aboutis à l’accession de la Guinée à cette indépendance obtenue au cours du périple du périple entamé par le général de Gaulles dans les colonies autour de son projet de communauté. Cette indépendance acquise le 2 octobre 1958 fut le repère pour les pays francophones d’Afrique.

‘’ Pour aller plus loin, je précise que la Guinée a soutenue accompagné et entretenue financièrement moralement humainement et matériellement plusieurs pays pour accéder à leur indépendance. En guise de témoignage tous les mouvements de soutient sont invités à cette fête dont la Guinée Bissau, le Cap Vert, l’Angola, le Mozambique, l’Afrique du sud et tant d’autres. Au total au moins cinq chefs d’Etat sont attendus à Conakry d’autres invitations sont en instance de confirmations dans quelques jours. Cette fête qui n’en est pas une sera célébrée sur toute l’étendue du territoire national’’ insiste surtout le président du comité.

Pour sa réussite note de passage le ministre une commission d’organisation a été mise en place sous les hospices du gouvernement qui a elle aussi mise en place seize sous commissions présider chacune par un ministre, chacune en ce qui la concerne s’occupera d’un détail bien précis.

A moins de dix jours de cette fête qui se tiendra cette année au stade du 28 septembre, la commission a préciser a fait quelque précisions sur le niveau d’avancement de son plan d’action. ‘’Déjà le 1er octobre, un carnaval géant sera organisé projetant les indices des quatre régions naturelles du pays. Le point de départ de ce carnaval sera donné au quartier Lambanyi et sillonnera l’ensemble des cinq communes de la capitale.

Le 2 octobre un défilé géant regroupant toutes les catégories sociales et professionnelles, simultanément il y aura la poursuite des activités artistiques et culturelles sur la pelouse du stade Conakry jusque la nuit. Cette date est le signe du renforcement de la paix et l’unité nationale entre tous les guinéens qui est pour nous une repère à tous’’.

MLYansané

 

Réagir