Guinee : l’opposition républicaine à procédé à l’hunimation de deux jeunes tués par balles lors des deux dernières manifestations politiques

Banniere CBG

A sa sortie de la mosquée , le chef de file de l’opposition estime que le gouvernement, au lieu d’assurer la sécurité des personnes et leurs biens, continue à prendre du goût à tuer.

« Chose qui est plus révoltant, ce qu’on n’est convaincus que ces deux aussi n’auront pas droit à la justice. Cela est triste pour notre pays », déclare l’ancien Premier ministre, en accusant le gouvernement d’être responsable de ces meurtres commis lors des manifestations politiques. « Quatre vingt dix huit (98) jeunes tués à conakry depuis qu’Alpha condé est venu au pouvoir ».
Poursuivant sa déclaration dans la douleur, il rajoute:
« Il n’y a jamais eu d’enquêtes, jamais une compassion du gouvernement encore moins une sanction administrative à l’endroit de la police et de la gendarmerie. Jusqu’à quand monsieur Alpha continuera à tuer les guinéens? » s’est-il interrogé.
Selon le chef de file de l’opposition, ce gouvernement n’est pas de celui du peuple, mais plutôt un gouvernement au service d’un clan qui considère que les militants de l’opposition ne sont pas dignes de sa protection.  « Il faut qu’on se révolte contre ce gouvernement corrompu. Aujourd’hui, à l’en croire, le monde entier interpelle le gouvernement Guinéen, mais il ne réagira pas parce qu’il a du plaisir à tuer et à faire tuer des jeunes qui sont présumés être de l’opposition ». Il prévient que l’opposition n’entend pas courber l’échine et s’engage à continuer le combat qu’elle mène pour la protection des droits humains et l’instauration d’un état de droit en Guinée.
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir