Guinée /Adoption du code civil : Les activistes des droits de l’Homme interpellent les législateurs !

Banniere CBG

Au cours d’une conférence de presse ce mardi 6 novembre 2018 à Conakry, un collectif d’ONG a interpellé les législateurs de l’Assemblée Nationale à l’adoption de plusieurs lois ordinaires à l’occasion de la session budgétaire en cours. Il s’agit notamment du nouveau code civil et de la loi portant protection des défenseurs des droits humains.

Les membres du collectif se sont montrés inquiets de l’avenir du projet de loi portant code civil lorsqu’on sait en raison de la polygamie le dossier a été classé sans suite. C’est pourquoi, ils invitent à cet effet, les élus du peuple au strict respect des dates indiquées au chronogramme adopté en plénière le 01er Novembre.

« Le premier chronogramme de la session en cours a indiqué son passage au 22 décembre 2018, à moins de deux semaines de la clôture de cette session, alors qu’aucun autre texte n’est à ce jour soumis à la commission des lois et qu’un retard pourrait occasionner un non-lieu », annonce Mme Souaré Fatou Hann Présidente de WAFRICA.

Selon elle, « Il ya plusieurs points dans le nouveau code civil, mais à cause de la question sensible liée à la polygamie, ce code tarde à être pris en compte à l’assemblée ».

Pourtant affirme-t-elle, il ya la question d’héritage, de garde d’enfants, de nationalité, de déclaration des naissances, du choix du domicile conjugal, de l’autorité parentale et de la garde partagée de l’enfant.

Outre le code civil, la loi portant protection et promotion des défenseurs des droits humains devrait être également adoptée.

Thierno Amadou Oury BALDE

 

Réagir