Guinée/Journée ville morte: des jeunes en furie sèment la terreur sur l’autoroute Fidèle Castro

Banniere CBG

La journée ville morte de ce mercredi 07 novembre décrétée par l’opposition républicaine a commencé à faire ses effets à certains endroits de la capitale.

Des citoyens du quartier Yimbaya en banlieue de Conakry ont été réveillé ce matin par des jeunes en furie qui ont barricadés la route en brûlant des pneus sur la chaussée (entre 06heures et 7heures du matin). Une situation qui a du coup suscitée de la  psychose chez les riverains de ce quartier populaire de la capitale guinéenne.

Certains citoyens du quartier Yembeya dans la commune de Ratoma, nous on confié que des tirs ont longuement retentis depuis la nuit dernière jusqu’au petit matin.  »Ça fait qu’on a eu peur toute la nuit. Même ce matin j’avais peur de sortir de chez moi pour venir à mon boulot », témoigne Saran Sidibé, habitante dudit quartier.

L’opposition républicaine ne décolère pas malgré l’interdiction des manifestations par les autorités de la ville. Elle compte à nouveau marcher dès demain jeudi sur l’autoroute Fidèle Castro, c’est pour dénoncer ce qu’elle appelle l’installation des exécutifs communaux.

 

 

Réagir