Guinée: Ville morte de l’opposition, des jeunes barricades la route très tôt ce matin

Banniere CBG

Ce mercredi 7 novembre 2018, tôt ce matin sur l’axe bambeto, des jeunes surexcités règnent comme les propriétaires absolue de cet axe, obligeant les usagers de la route à éviter la zone en absence des forces de l’ordre de sécurité.

Ces manifestants, qui disent faire respecter l’opération de la ville morte que l’opposition avait demandé lors de son assemblée générale au siège de L’UFDG. Sur le tronçon bambeto et cosa, les jeunes ont érigés des barricades à plusieurs endroits sur la voie publique pour empêcher les véhicules de continuer leurs chemin, créant une jungle totale sur l’axe.
Sur la peur, les commerçants ont bouclés les portes boutiques et magasins, seuls les piétons et les motards sont autorisés à circuler. Pendant ce temps nous n’avons vu aucun dispositif sécuritaire. Pour le jeune oumar diallo âgé de 15 ans, « nous sommes ici pour dire aux chauffeurs des véhicules de se retourner parce-que c’est la ville morte ». Ousmane camara habitants du quartier bamtounka nous a fait savoir que « ces des jeunes venus de nulle part ailleurs, ils ne sont ni de l’opposition, ni de la mouvance.  Ils ne sont rien d’autres que des loubards qui récupères des téléphones portables aux citoyens. Donc, je demande aux autorités de prendre leurs responsabilités, parce-que bambeto n’est pas une autre république, bambeto est en Guinée donc que cette anarchie finisse. »
Nous y reviendrons
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir