Guinée-Martine condé : quand mouctar bah parle on sent de l’ethno, on sent le militant, j’appelle un chat

Banniere CBG

La haute autorité de la communication (HAC ) et les responsables des organisations de presse ont eu près de trois heures d’échanges sur la situation sociopoliitique du pays.

A cette rencontre, des patrons de presse et journalistes ont pris part à cette réunion.  Dans les entrétiens, Il a aussi été question de Mouctar bah correspondant de la RFI en Guinée et nouveau représentant de MSF en Guinée. Pour la présidente de la haute autorité de la communication ( HAC ) « Mouctar Bah est incapable de présenter des preuves pouvant le disculper de toutes accusations. Ce n’est pas la première fois que Mouctar tombe dans les mêmes problèmes. Hier, Mouctar Bah ne nous a pas fourni de preuves palpables le défendant. Mouctar à reconnu qu’il n’a pas de preuve, il dit que c’est les journalistes qui l’ont informé, il était 23 heures quand il a joint les témoins. »

D’ailleurs, madame Martine condé à dénoncé le militantisme de mouctar bah qui, se l’on elle, oublie la déontologie du métier du journalisme, à chaque fois qu’il y’a des problèmes, fulmine madame Martine. « Le militantisme de Mouctar Bah remonte à la surface, il oublie la déontologie du métier, parce-que quand il parle, on sent le militant, on sent l’ethno. Moi, j’appelle un chat, un chat et puis il n’y a rien. On lui a dit ça hier, parce-que c’est le manque flagrant du professionnalisme. »
Dans la même lancée, Martine Condé indique ceci, «  on lui a dit, Mouctar, quand ton élément est passé, c’est le lendemain que le policier à été tué aussi. Il faut réfléchir à ça, parce-que tu à allumé le feu quelque part, tu à alimenté se qui s’est passé à wanindara, parce-que tu n’a pas recoupé ton informations. »
Martine à également appelé les médias à contribuer à apaiser la tension, à consolider l’unité nationale et douhaite que ce 4eme pouvoir soit exercé au service de la consolidation de la paix, de la démocratie, du renforcement de l’état du droit et du développement socioeconomique de la Guinée.
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir