Journée ville morte: l’opposition républicaine tient mordicus

Banniere CBG

Après près de trois (3) semaines de suite de série de manifestation à Conakry et certaines villes de l’intérieur du pays, l’opposition républicaine appelle ses militants à faire de ce mercredi 14 novembre une journée ville morte.

Cette journée décrétée par le contre-pouvoir intervient au moment où la marche des femmes de cette même opposition organisé mardi sur la route Leprince avait été dispersée à coup de gaz lacrymogène par les forces de maintien d’ordre.

Cette nouvelle journée ville morte intervient également alors que le chef de file de l’opposition et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo séjourne depuis samedi à Paris, la capitale française à l’invitation des autorités françaises pour selon nos informations, discuter des récents événements politiques de la Guinée.

L’opposition républicaine qui ne décolère toujours pas, tient donc mordicus et compte se faire à nouveau entendre demain jeudi à travers une marche qu’elle organise sur l’axe Cosa-Bambéto-Hamdallaye. C’est pour dénoncer ce qu’elle appelle la violation des accords politiques et les lois de la républiques mais aussi les différentes tueries enregistrées ces derniers temps à Conakry

Réagir