Guinée/Mouctar bah : je n’ai jamais dit que je ne peux pas produire ces preuves là

Banniere CBG

Mouctar bah, correspondant permanent de la RFI, sanctionné par la haute autorité de la communication par la (HAC ) pour avoir donné la parole à des familles qui accusent des berrets rouges de l’armée guinéene d’avoir tué leurs enfants dans la soirée du mercredi 7 novembre.

Martine condé  présidente de la HAC et son équipe justifiant l’annulation de l’accréditation de monsieur bah ont fait savoir que ce dernier n’a pas fourni de preuves.
Interrogé par des journalistes, le correspondant historique de la Rfi en Guinée à balayé cela d’un revers de main.
Pour mouctar bah, « je n’ai jamais dit que je ne peux pas produire ces preuves là. J’ai dit à madame Martine, si vous voulez, de nuit comme de jour, je peux vous produire les preuves », à t-il indiqué.
Poursuivant son intervention, il à fait savoir que les familles des victimes étaient prêtes à aller témoigner, que ce sont des berrets rouges qui ont tiré sur leurs enfants.
La rfi et la fédération internationale des droits humains (FIDH) ont condamné cette décision de la hac.
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir