Aboubacar soumah sur la grève : notre mouvement est politisé à kankan, par le RPG

Banniere CBG

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée dénonce la politisation de leur grève. Aucours de cette assemblée générale du samedi hier. Aboubacar soumah à tout d’abord appelé ses pairs à la poursuite de la grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendication salariale.

« Nous avons pris la décision de déclencher la grève et nous sommes en train de poursuivre ce mouvement de grève. Aujourd’hui, 90% des enseignants du public sont en train d’observer le mot d’ordre de grève », à affirmé le secrétaire général de ladite structure.
poursuivant son intervention, il précise :
« C’est seulement en haute guinée que nous avons des défaillances notamment à kankan ou le RPG à totalement politisé le mouvement de grève. Pour eux, quiconque ne vient pas à l’école est un ennemi du professeur Alpha condé. Notre mouvement est complètement politisé à kankan », à fustigé le principal meneur de la grève dans le secteur de l’éducation.
Il a tenu à clarifier qu’ils (les enseignants) ne visent pas le pouvoir d’un chef d’état ou d’un premier ministre. « Nous cherchons à améliorer nos conditions de vie et de travail. Parce que nous vivons aujourd’hui dans des conditions extrêmement difficiles. »
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir