Guinée: « On parlait de k2, mais Mory sangaré est pire que lui » dixit Aboubacar Soumah

Banniere CBG

Alors qu’ils sont menacés de radiation, le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée ( Slecg ) s’en est pris au ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation qu’il accuse également d’avoir distribuer l’argent aux gens pour essoufflé leur mouvement de grève.

Le numéro 1 du slecg, invite les enseignants grévistes à ne pas s’inquiéter sur la menace de radiation,comment un ministre de l’éducation nationale peut se permettre de distribuer de l’argent pour faire venir des enseignants dans les écoles? Cherche t-il à savoir.
Selon le principal meneur de cette grève qui perdure dans le système de l’éducation, « le ministre de l’éducation nationale et son secrétaire général sont en train de s’enrichir sur le dos de l’état en profitant de cette grève pour sortir des milliards et envoyer des missions pour dire que les cours ont repris. Des menteurs de haut niveau » , crache sans pitié.
« On parlait de k2, mais Mory sangaré est pire que k2. C’est un enseignant qui n’a même pas pu tenir une classe de 9ème année. Est ce que ces autorités méritent d’être là ?  » Demande t-il aux enseignants grévistes qui répondent avec un mot négative tout en scandant des propos hostiles à l’actuel gérant de ladite ministère. Comment peut – ton geler le salaire d’un enseignant en grève, qu’on le bastonne, qu’on l’arrête, qu’on le condamne et qu’on menace de le radier ? Dans quel pays sommes nous, se pose t-il la question. Poursuivant, Aboubacar soumah estime que toutes les valeurs démocratiques sont sapés » dans notre pays.

 

Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir