Quand Kassory est hué à kaloum par des jeunes, Aboubacar soumah est accueilli en héros.

Banniere CBG

Malgré le bras de fer qui se poursuit entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée ( Slecg ), les pairs d’aboubacar soumah l’ont accueillis comme un prince ce samedi 1er décembre à l’occasion de l’assemblée générale à Donka.

 » Vive le général  soumah! vive les enseignantes! vive les enseignants! A bât les traîtres, à bat les démagogues, à bat la démagogie  » des propos scandés par les enseignants qui demandent déjà leurs collègues à ne pas céder face aux intimidations.
Un des  enseignants à qui nous avons pu tendre notre micro au siège du slecg, se dit  » très soucieux parce que les enfants sont aujourd’hui assis à la maison vous même, vous voyez que les enfants sont abandonner à eux mêmes, donc que le gouvernement arrête de mentir aux gens qu’il y’a cour, qu’ils arrêtent « 
 Visiblement très déterminé, il poursuit en  demandant ses amis de ne pas céder d’un iota face aux arrestations ou aux intimidations. Ensemble nous vaincrons, lâche cet enseignant.
A noter que le syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée ( Slecg ) se montre engagé à  poursuivre la grève  jusqu’à la satisfaction des revendications relatives aux 8 millions comme salaire de base. Qu’il demande négociables.
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir