Guinée/Kaloum: le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana préside la journée internationale des personnes handicapées

Banniere CBG

Le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a présidé ce lundi 03 décembre, la journée internationale des personnes handicapées célébrée à la Blue Zone de Kaloum. Le patron du Palais de la Colombe était accompagné des ministres du Budget et de l’Action Sociale.

Cette année, c’est sous le thème: « Autonomiser les personnes handicapées, assurer leur participation et garantir l’égalité des chances pour tous », que cette journée a été célébrée en Guinée.

Dans son discours, le Premier ministre s’est exprimé en ces termes : « C’est un problème de société qui nous interpelle et, nous concerne tous. C’est pour cette raison, un maximum d’effort, de reconnaissance des droits des autres, serait un gage de leur bien-être social et de l’équilibre de la société toute entière. En privant les personnes handicapées de la possibilité de participer à la vie socioéconomique du pays, la société se prive assurément d’une partie importante de ses ressources humaines indispensables à son développement économique et social », a dit Ibrahima Kassory Fofana.

Pour la ministre de l’Action sociale, cette journée des handicapées est une occasion de promouvoir les droits et le bien-être de cette catégorie sociale à travers la sensibilisation des pouvoirs publics et de la population sur la situation des personnes handicapées.

« Cette année, le thème central retenu par les Nations Unies s’intitule Autonomiser les personnes handicapées ; Assurer leur participation et garantir l’Egalité des chances pour tous. Dans notre pays, la célébration de l’édition 2018 intervient dans un contexte favorable marqué par l’adoption et la promulgation d’une loi portant spécifiquement sur le handicap. Première du genre, cette loi vise à renforcer les droits universels et promouvoir les droits spécifiques dévolus aux personnes handicapées. Soutenue par des textes d’application réalistes bien intégrés par la société guinéenne dans son ensemble et bénéficiant d’un accompagnement financier solide. Cette loi pourrait offrir de nombreux avantages à certaines personnes handicapées et à leurs familles », a indiqué Hadja Mariam Sylla.

Selon Leonel Lorentz, le programme des Nations Unies a un plan stratégique pour les handicapées pour les cinq prochaines années : « Nous avons dans notre plan de développement stratégique pour les cinq années à venir, accordé une place de choix à cette couche fragile. Nous l’avons identifiée comme un groupe prioritaire parmi les populations vulnérables. Et, au même titre que les femmes et les jeunes, nous allons les inclure dans notre programme de développement aux côtés du gouvernement et des autres acteurs de développement », dira t-il.

Réagir