Sidya Touré face aux hommes de médias sur sa démission : « Je n’avais pas de mission précise en réalité »

Banniere CBG

En conférence de presse ce mercredi 12 décembre 2018 à la maison commune des journalistes, Sidya Touré a expliqué les véritables raisons de sa démission au poste de haut représentant du chef de l’Etat. 

Selon le président de l’UFR qui a accepté la confiance placée en lui depuis 2015 par le président Alpha Condé, c’est un poste dépourvu de mission qu’il incarnait. 

Si l’on peut qualifier cette révélation d’aveu de faiblesse, l’ancien haut représentant  pensait néanmoins apporter son expertise à l’édification de la nation, mais hélas. C’est pourquoi regrette-t-il en ces termes : « j’ai occupé un poste institutionnel, j’ai connu Alpha Condé il y a 38 ans. Je n’avais pas de mission précise en réalité. J’ai accepté ce poste pour parler de certaines questions liées à la vie de la nation comme l’agriculture ». 

S’agissant de l’avenir des accords signés entre l’UFR et le RPG arc-en-ciel, relatifs à l’installation des exécutifs communaux, Sidya Touré ne compte tourner dos au compromis trouvé. 

« Les accords ont été respectés à Matam ; donc, ils seront aussi respectés à Matoto », a martelé l’ancien haut représentant du chef de l’Etat.

Reste à savoir quelle sera la nouvelle orientation de l’Union des Forces Républicaines. 

 

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir