Détournement présumé de fond à l’OPG : Paul Moussa Diawara et son ancien comptable à la barre !

Banniere CBG

Alors que dans les audiences précédentes le Tribunal de première instance de Kaloum a entendu Paul Moussa Diawara, ancien directeur de l’OGP (’Office Guinéen de Publicité), ce  mercredi, 12 décembre 2018, c’est  Inza Bayo qui a été mis à l’épreuve des débats contradictoires.

Ce prévenu au moment des faits qui dirigeait la comptabilité de l’OG est poursuivi pour détournement de fonds et complicité d’un montant de plus de 39 milliards de francs guinéens.  

Si l’ex-comptable de Paul Moussa Diawara évoque des frais de formation et de voyage du personnel, l’un des avocats de l’Etat notamment maître Lancinet Sylla a brandi des documents comptables signés par la personne mise ne cause. Il s’agit d’une formation d’un coût de 800 millions de francs guinéens en janvier 2015 pour 10 personnes à l’extérieur.

Puisque ce n’est pas tout à en croire l’agent judiciaire de l’Etat, « il ya eu ne autre formation  en février 2015 pour 9 personnes en 9 semaines pour un coût d’un milliard 71 millions de francs guinéens sans compter  d’autres formations au Maroc, au Canada, en Afrique du Sud pour des montants faramineux de plus d’un milliard et demi de francs guinéens ».

De son côté, Inza Bayo n’aura qu’à reconnaitre les documents signés  sur les montants décaissés. Ce que déplore ensuite maître Lancinet Sylla qui dit n’avoir pas compris comment les mêmes personnes se trouvaient en formation au même moment à des endroits différents.

Pour encourager les membres de ladite commission à faire des recouvrements, le prévenu reconnait qu’un montant de 3 milliards 363 millions 711 mille 612 francs guinéens a été versé aux membres de la commission de recouvrement.

Plus loin, il a également reconnu face aux rudes questions de l’avocat de la partie civile le décaissement de quatre milliards 194 millions 782 mille francs guinéens versés au cabinet comptable Horizons International Consulting.

Pour exonérer leur responsabilité, Paul Moussa Diawara et Inza Bayo ont demandé par la voix de leur avocat, la comparution de Kahi Magassouba responsable du cabinet comptable à l’origine de leur audit en complicité avec l’inspection d’Etat.  

Selon maitre Alseny Sylla,  « le rapport de l’expert-comptable n’a pas été contradictoire. Il y a des pièces qui manquent dans ce rapport et qui sont très importants pour la manifestation de la vérité. Certaines dépenses, comme deux ans de frais de location des locaux de l’OGP, n’ont pas figuré dans le rapport. Donc, on a des doutes. C’est pourquoi nous demandons la comparution de l’expert-comptable ».

Mais le procureur Ousmane Sankhon il n’ya pas lieu d’accéder à cette demande de la défense que les avocats de la partie civile. D’après maitre Gbilimou « s’il y a des éléments incomplets dans ce rapport, c’est à votre faveur. Il suffit de l’exploiter à vos intérêts au moment venu. La comparution de l’expert-comptable n’est pas nécessaire ».

Finalement, le juge Ibrahima Kabélé Bangoura va rejeter la demande de comparution de l’expert-comptable. .

A suivre !

 

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir