Conférence de presse:le Kountigui Elhadj Mamoudou Soumah met les points sur les i.

Banniere CBG

Elhadj Mamoudou Soumah,Kountigui(chef coutumièr) de la Basse Guinée désapprouve la décision d’interdiction de vente de parcelles de terre à des « étrangers ».Il l’a fait savoir ce mercredi 12 decembre 2018 lors d’un point de presse qu’il à animé à son domicile de Dixinn.

Lors de cette rencontre avec la presse guinéenne le kountigui de Lambésangni entouré de quelques sages de la Basse Guinée a tenu à mettre les points sur les i.Elhadj Soumah à rappeler qu’il est le seule Kountigui de la Basse Guinée légalement intronisé selon les coûtumes et accepter par les 8 préfectures de lambésangni.

« C’est n’est pas l’administration qui installe un kountigui c’est sont les autorités morales de la région qui installe un kountigui mais contrairement à moi l’autre kountigui a été installé par l’administration alors que nous nous avons été sollicité par tout les sages des huit préfectures de lambésangni.Pour empêcher que la vérité n’éclate certains ressortissants de la basse Guinée sont allé lors de notre investiture d’intronisation caillassé là où se tenait la cérémonie à kagbèlen ce qui nous a pas empêcher de faire notre intronisation.Je suis musulman mais je me suis souvenue de la parole de Jésus quand on l’a mit sur la croix,il a regardé le ciel il a dit mon père pardonnez les parcequ’ils ne savent pas ce qu’ils font…les jeunes qui ont vandalisé les lieux à kagbélen je les ait pardonné parcequ’ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient et je reste le Kountigui de la Basse Guinée Lambésangni » souligne Elhadj Mamoudou Soumah

Selon Elhadj Mamoudou Soumah le Kountigui est normalement une autorité morale qui est impartial son rôle c’est résoudre les problèmes entre les fils du pays.

« Le Kountigui ne doit pas faire de porte à porte,de ministère à ministère,j’ai pas a renconter un ministre,un president de parti politique ni un membre d’un gouvernement quelconque,je suis apolitique et je n’appartient à aucune administration mais s’ils decident de venir me rendre visite,de poser leurs inquiétudes mes portes sont grandements ouvertes mes conseilles et moi si c’est dans nos capacités de résoudre le problème on le fait » martèle le chef coutumier de Lambésangni.

Aucours d’une réunion des fils de la Basse Côte tenue le samedi 1er novembre 2018 à Tanènè, l’autre chef coutumier de la région, Elhadj Sékhouna Soumah a interdit la vente de parcelles de terres à des étrangers.Cela a suscité beaucoup d’inquiétudes au sein de la population ces derniers temps, Elhadj Mamoudou Soumah tiens à rappeler que la Basse Guinée est un ensemble d’ethnies donc tous égaux devant la lois.

« Je tiens à rappeler que tous les citoyens vivant sur le territoire de la Basse Guinée partie intégrante de la République de Guinée sont égaux en droits et devoir.Dans nos coutumes et dans nos lois guinéenns,le droit de propriété est un droit garanti et imperturbable. L’affaire d’étrangers doit être bannie de notre langage. L’étranger, c’est celui qui est de passage sur un territoire, qui n’est pas intégré au sein de la communauté » indique le chef coutumier de Lambésangni

S’agissant la crise qui perdure ausein de l’éducation guinéenne le Kountigui estime qu’il est urgent que le gouvernement et les syndicalistes reprennent le dialogue afin de sortire de cette crise

« Aujourd’hui la plus grande préoccupation de tout le pays est le blocage des négociations entre le gouvernement et le syndicat des enseignants qui empêchent depuis trois mois la réouverture des classes.Compte tenu de l’importance de l’éducation dans un pays j’en appelle au gouvernement de rouvrir les négociations dans un bref délai avec les syndicats pour éviter une année Blanche à l’école guinéenne » lance t-il.

Salima Première Diallo

Réagir