Guinée: Guinée : Aboubacar soumah annonce une marche populaire dès le lundi

Banniere CBG
Au cours de son (le SLECG) assemblée générale ténue ce samedi 15 décembre à son siège, Aboubacar soumah à  demandé à tous les parents d’élèves, enseignants et élèves de se mobiliser pour une manifestation populaire dès le lundi. Face à cette situation, le camarade soumah à fustigé le comportement des enseignants qui acceptent les intimidations pour ce retourner dans les salles de classe.

Pour Aboubacar soumah,  « si on doit nous tuer, qu’on nous tue tous. Descendons dans la rue, réclamons nos droits. C’est consacré par la constitution », a déclaré Aboubacar Soumah sous l’acclamation des enseignants  reunis à cette assemblée.

 Et de poursuivre, le principal meneur de la grève dans le système de l’éducation à d’ailleurs rappeler que les enseignants reprochent au gouvernement le gel de leurs salaires, et l’absence de dialogue avec le gouvernement de kassory fofana tout en indiquant devant les médias que ce n’est pas leur souhait d’aller à une année blanche.
« Nous ne voulons pas qu’on aille à une année blanche. Ce n’est pas notre souhait, parce que ce sont nos enfants qui sont en retards. C’est le souhait du gouvernement dont les membres, n’ont pas leurs enfants ici », a rajouté ce syndicat tout en  estimant qu’il revient aux élèves et à leurs parents d’être là pour le retour des enseignants dans les classe.
« Nous appelons à une mobilisation générale lundi de tous les enseignants, élèves et parents d’élèves pour une marche pacifique populaire. Si on doit nous tuer, on tuera tous. Nous réclamons nos droits, nos salaires sont confisqués. Nos libertés sont piétinées. Descendons dans la rue et réclamons nos droits’», a indiqué ce syndicat avec un ton amer qui pointe un doigt accusateur sur kassory fofana d’abus de pouvoir et de dictature.
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir