Election du maire de Matoto: l’opposition clame sa victoire et brandit une menace !

Banniere CBG

Réunie en plénière ce lundi 17 décemebre au QG  de l’UFDG sis à Hamdallaye, l’opposition républicaine a affirmée ne pas reculer d’un iota face à la décision du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation pour la reprise du processus dans la commune de Matoto.

Selon Ahmed Kourouma, vice-président du GRUP et porte-parole de l’opposition républicaine : «Nous refusons d’obéir aux injections d’un ministre qui prend des décisions en dehors de tout un cadre légal. Nous n’accepterons nullement que l’élection du maire de Matoto soit reprise », a-t-il laissé entendre devant la presse.

Et de poursuivre en disant que le scrutin du samedi dernier à la mairie de Matoto s’est passé dans la plus grande transparence: « Il y a des preuves qui montrent que le scrutin s’est passé dans un cadre légal et démocratique », déclare-t-il

Ahmed Kourouma a fini par brandir une menace en ces termes : « Si l’Etat s’amuse à remettre en cause cette élection, il nous trouvera sur son chemin », prévient le vice-président du GRUP.

Samedi dernier alors que tout semblait allé pour le mieux dans le cadre de l’installation du conseil communal de Matoto, des perturbations et des heurts ont été enregistrés en marge du scrutin, ce qui a du coup créer une cacophonie totale.

Réagir