Procès du massacre du 28 septembre : l’avocat de Toumba fustige le manque de « volonté politique » de l’Etat

Banniere CBG

A quand le procès du massacre du 28 septembre ?

Alors que le lieu de la tenue du procès est déjà connu par le public avec la récente sortie médiatique du comité de pilotage dirigé par le ministre guinéen de la justice, garde des sceaux, nombreux sont ceux qui doutent encore de la volonté politique des autorités compétentes.

Parmi eux, Me Paul Yomba Kourouma, avocat du commandant Aboubacar Sidiki Diakité.

Selon l’avocat de l’ancien aide de camp de Moussa Dadis Camara, le comité de pilotage de l’organisation du procès du massacre du 28 septembre a fait une demande exorbitante de 78 milliards de GNF pour distraire.

« On n’a pas besoin de moyens pour tenir ce procès. Notre pays a connu de grands procès, il n’y a pas un procès qui surpasse celui du Pr Alpha Condé lui-même, qui a connu tellement d’implications. Il a été accusé, à tort et toute l’humanité s’est levée. Il y a même eu des comités de soutien en Afrique et partout dans le monde, qui n’ont pas eu besoin de moyens pour agir, au nom de la loi ou du droit », a indiqué Me Paul YombaKourouma.

Dans la même lancée, argumente-t-il, « demander des sommes faramineuses comme ça, alors que celles-ci auraient servi à construire des infrastructures judiciaires. Nous ne voyons vraiment pas en quoi ce montant pourrait servir pour la tenue d’un procès ».

« Nous avons des salles d’audience, nous avons le palais du peuple qui peut servir. Les magistrats, n’ont pas besoin d’être payés pour faire leur travail même si les avocats devaient être pris en charge », a-t-il insinué dans les médias.

 

A suivre !

Réagir