« Des fois Aboubacar Soumah m’accuse de m’opposer à ses idées », se lâche Oumar Tounkara

Banniere CBG

Décidemment, la zone de turbulence que traverse le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée n’a pas finie de connaître son épilogue même si, le puissant secrétaire général et son adjoint disent aplanir les divergences.

Accusé d’être un taupe du gouvernement au sein de la structure, Oumar Tounkara continue de balayer d’un revers de la main ce qu’il qualifie ‘’d’accusations infondées’’.

« C’est des accusation infondées, irréalistes et injustifiables. Je n’ai jamais été une taupe et je ne le serai pas. Je me suis engagé à défendre les intérêts matériels, moraux et financiers des enseignants, je me suis engagé dans le SLECG par conviction et non pour quoi que ce soit », rétorque t-il.

Et de reconnaître que parfois, il n’arrive pas à se comprendre avec Aboubacar Soumah pour le fait qu’il s’oppose à ses idées : « vous savez le SLECG c’est le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée dirigé par le général Aboubacar Soumah. C’est vrai des fois, il y’a des divergences de point de vue, il m’accuse de m’opposer à ses idées », avoue Oumar Tounkara.

Ces derniers jours, Oumar Tounkara et Aboubacar Soumah, tous deux meneurs de la grève générale des enseignants déclenchée depuis le 03 octobre dernier ne conjuguaient plus le même verbe. « On a fini par s’entendre tout va bien entre le général et moi », conclut-il

 

Réagir