Nouvel an : les voeux de Faya Millimouno, président du Bloc Libéral

Banniere CBG

A l’occasion du nouvel an, le président du parti Bloc Libéral dans une déclaration à son siège à Yembeya, dans la commune de Ratoma s’est adressé à ses compatriotes. Dr Faya Millimouno a passé au peigne fin plusieurs faits saillants qui ont marqué 2018 avant se souhaiter ses meilleurs voeux à tous les guinéens.

Lisez…

Guinéennes et Guinéens ;
Chers Compatriotes,

A loccasion de lannée 2018 qui sachève, je souhaite, au nom du Bloc Libéral (BL), à vous et à vos familles, mes meilleurs vux pour lannée 2019. Je souhaite que la nouvelle année vous apporte santé, longévité, succès et prospérité.

Je saisis cette occasion pour m’incliner devant la mémoire des martyrs de la démocratie en Guinée. Je parle des militants des partis dopposition qui sont encore tombés en nombre, sous les balles des forces de défense et de sécurité, durant lannée 2018. Jexprime ma compassion aux militants rendus handicapés, suite aux répressions des forces du régime. Jexprime aussi ma solidarité aux enseignants qui se battent pour lamélioration de leurs conditions de vie et de travail. Jexprime enfin ma solidarité aux détenus politiques qui croupissent encore dans les geôles du pouvoir.

Chers compatriotes,

L’année 2018 qui s’achève aura été incontestablement celles des crises et des revendications sociopolitiques: crise postélectorale au lendemain des communales du 04 février 2018, qui aujourdhui sacrifie la démocratie et lEtat de droit à cause des intérêts personnels ; crise du carburant, suite à laugmentation injustifiée de 25% du prix du litre à la pompe, qui a entrainé une diminution drastique du pouvoir dachat des populations déjà très pauvres ; crise du port autonome de Conakry, suite au passage dun marché de gré à gré, entre le groupe Turc ALBAYRAK et l’Etat guinéen au mépris des intérêts nationaux et des travailleurs du port ; crise de la cour constitutionnelle, avec en toile de fond la destitution illégale de son Président kéléfa sall, en violation flagrante de la constitution guinéenne, etc. Aussi, lannée 2018 aura été marquée par des grèves répétées dans les secteurs public et privé. Depuis un an, le secteur de léducation vit une crise sans précédent. Pour la première fois dans l’histoire de notre pays, les enseignants sont victimes de traitements inhumains : bastonnades, arrestations arbitraires, emprisonnements, gels de salairescertains dentre eux ont même reçu des menaces de mort en provenance de personnes inconnues. Cest le lieu pour nous de reconnaitre et de saluer les enseignants mais aussi lensemble des travailleurs Guinéens. Le Bloc Libéral est solidaire à tous les travailleurs Guinéens qui luttent pour de meilleures conditions de vie.

Pour ramener la quiétude au sein de la corporation des enseignants, je demande au régime daccorder son attention aux doléances des travailleurs, afin duvrer, dans un dialogue franc, à satisfaire leurs aspirations à de meilleures conditions de vie et de travail. Cet appel va singulièrement à l’endroit du premier ministre Ibrahima Kassory Fofana à qui notre constitution, notamment en son article 58, confère la responsabilité de conduire le dialogue social. Je lui recommande de s’investir à fond pour résorber la crise de l’éducation et éviter ainsi à nos enfants une année blanche.

Très chers compatriotes,

Depuis le 23 avril 2018, le Bloc Libéral a sonné lalarme, à travers sa déclaration No 58, par rapport à lexpiration, le 4 avril 2019, de la législature actuelle. La non prise en compte de cette alerte expose notre pays à une autre crise majeure en 2019. Car lillégitimité du parlement impose une nouvelle période transitoire. Tâchons de faire profiter cette nième transition au peuple de Guinée en revoyant sereinement la copie de notre constitution et en remettant notre pays, de la bonne manière, sur les rails de la démocratie et de lEtat de droit.

Très chers compatriotes,

Malgré nos divergences dopinions politiques, nous demeurerons toujours des frères et surs du même pays : la Guinée. C’est pourquoi nous exhortons le gouvernement guinéen à uvrer sincèrement pour la réconciliation nationale, afin de raffermir la cohésion nationale pour permettre à nos populations d’affronter les défis auxquels elles font face.

Le Bloc Libéral pour sa part, comme depuis 2012, jouera son rôle de parti d’opposition. Il se fera lécho de vos attentes, de vos déceptions et de vos souffrances, et en collaborant avec toutes les forces de changement de notre pays il uvrera sans relâche pour lavènement dun Etat de droit en Guinée.

Chers compatriotes,

Le Bloc Libéral par ma voix vous réitère ses vux de nouvel an 2019. Que Dieu protège la Guinée et les Guinéens.

Vive la République de Guinée
Vive la démocratie et lEtat de droit
Vive le Bloc Libéral
Je vous remercie

Réagir