Grève du SLECG : les enseignants prêts pour la radiation !

Banniere CBG

Dans un courrier adressé  récemment aux inspecteurs régionaux et directeurs préfectoraux de l’éducation, le ministre de l’Education nationale Mory Sangaré a demandé de vérifier si les enseignants grévistes listés sont bien de leurs établissements scolaires et annoncé que quiconque ne rejoint pas son poste jusqu’au 5 janvier prochain s’exposera à des sanctions administratives, notamment radiés de la fonction publique.

Réunis en Assemblée générale extraodinaire ce jeudi 03 janvier à son siège à Donka, le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée-SLECG n’est pas allé du dos de la cuillère pour répondre au Premier ministre Kassory.

Dans son discours, Aboubacar Soumah, a commencé par entonner en ces termes : « Vive la radiation ! Prêts pour la radiation ! » lance t-il.

« Nous sommes dans le dernier virage du combat, c’est le dernier face-à-face… Les balles sont finies, nous sommes maintenant face à face et nous sommes à quelques microns de la victoire. Comme les enfants le disent, “Fin Guéré nara” (comme pour dire c’est le combat de la fin en soussou ndlr) », réplique Aboubacar Soumah.

Pour finir, le secrétaire général du SLECG, a laissé entendre que « Si un seul enseignant est radié, tous les enseignants débarqueront à la primature et ils vont nous tuer tous ».

Réagir