Guinée/ affaire de représentants à la CENI : Sidya touré brise le silence

Banniere CBG
Contrairement aux autres parties prenantes, les deux anciens alliés de l’opposition républicaine ne parviennent pas à mettre de l’eau dans leur vin pour désigner 7 représentants pour la nouvelle commission électorale nationale indépendante (CENI).
Après la sortie de Cellou dalein diallo, chef de file de l’opposition républicaine. Il a indiqué par ailleurs que c’est une sorte de mauvaise foi de l’UFR dans l’attribution des quotas aux formations politiques. Face à cette déclaration, Sidya touré sort de son silence.
«Je ne vois pas comment c’est lundi seulement qu’on nous sort un texte pour dire qu’il y a un calcul mathématique qui fait que nous on devrait avoir un conseiller et l’UFDG 5. Est-ce que l’UFDG a cinq fois plus de députés que nous à l’Assemblée nationale ? Ou bien nous sommes sur la base du consensus qu’on a  eu pendant trois mois et qui nous a emmené à voter la loi ? Donc nous, nous restons sur le principe qui a été défini entre nous, qui fait que nous avons deux conseillers et l’UFDG en a quatre, le PEDN en a 1. Le reste-là, c’est de la spéculation », a fait entendre le leader de l’UFR, en marge d’un dîner de presse ce vendredi.

A noter que L’opposition a 40 jours pour s’entendre et envoyer une liste de 7 représentant. En attendant, la CENI va fonctionner sans commissaires de l’opposition.

Abd Akila pour océanguinée.com
Réagir