Prix du carburant: les forces sociales de Guinée projettent une marche de la colère mardi à Conakry

Banniere CBG

Les Forces sociales de Guinée projettent une marche pacifique le mardi 22 janvier dans les rues de Conakry. Elles protestent contre la hausse du prix du carburant, la cherté de la vie. Après plusieurs échecs de ses manifestations, elles invitent la population une fois encore à les accompagner pour atteindre leur objectif.

Pour cette fois, cette manifestation aura lieu dans les communes de Matam et de Dixinn. Cette protestation sera différente des autres : « cette fois-ci, il y’a une nouveauté, parce que ce n’est plus au gouverneur de la ville que nous allons adresser le courrier mais aux communes déjà installer. En ce moment le mandat des députés a expiré, alors avec cette marche, nous allons amener l’opinion internationale à cette réflexion. Afin que la jeune démocratie soit protégée », précise Oumar Sylla communément appelé Foniké Menguè, membre des forces sociales.

 « Le prix du baril a chuté à l’international jusqu’à 45 dollars, ils peuvent donc diminuer le prix jusqu’à 5000 fg. Nous allons marcher pour monter au gouvernement que les 500fg qu’ils ont enlevé sur le prix est comme une insulte pour nous », persiste-t-il.

Et d’ajouter que le but des forces sociales n’est pas de se faire remarquer mais de faire le combat de la minorité : « notre  présent combat, c’est de lutter contre ce système qui continue de rendre le pauvre impuissant et muet »,rappel Foniké Mingué.

Réagir