48éme anniversaire des victimes du 25 janvier 1971/ ses victimes gardent toujours de l’espoir pour que un jour justice soit faite

Banniere CBG
C’est par le dépôt d’une gerbe de fleurs au pont huit (8) novembre, ce vendredi 25 janvier, pour rendre hommage aux quatre personnes qui ont connues la pendaison sous le régime du feu président Ahmed sékou touré, que cette association des victimes du camp Boiro (A,V,C,B), avec slogan justice, réconciliation à commémoré le 48éme anniversaire des victimes du 25 janvier 1971.

Après le dépôt de la fleur, une marche à été initiée par ses victimes en destination du camp Boiro.

Fodé Maréga, victime, a déclaré que les stigmates du PDG-RDA ( Parti-Etat d’alors), continuent de les hanter.

<< Ces 48 ans représentent aujourd’hui un espoir chez nous les victimes parce que nous avons écrit au président Alpha Condé et nous souhaiterons le rencontrer afin de lui poser notre problème. Mais, aussi pour qu’on arrête de nous insulter et stigmatiser. Nous réclamons les charniers pour qu’on mette les stèles afin que nous puissions nous recueillir sur les tombes de nos parents >>, a affirmé le président de cette association.

A noter que l’ancien vice président de L’UFDG, notamment président de L’UFDG renouveau , Bah oury et l’épouse du chef de file de l’opposition hadja Alimatou Dalein Diallo ont pris part à cet événement pour accompagner les familles des victimes.
Abd Akila pour océanguinée.com
Réagir