Guinée : après son cas d’assassinat, Mme Binta Diallo est sous la responsabilité de l’ambassade des États-unis/ source

Banniere CBG
Depuis jeudi 14 février 2019, un crime passionnel à été signalé à Bambeto. Cela risque-t-il de créer des sarcasmes diplomatiques entre la Guinée et les États-Unis d’Amérique? C’est ce que craignent de nombreux observateurs après l’assassinat de Alpha Amadou Diallo.

En effet, Mme Binta Diallo, celle qui est accusée d’avoir mortellement poignardé son mari est américaine. Plusieurs membres de sa famille résident aux Etats-Unis. Elle-même y vivait avant de rentrer en Guinée pour rejoindre son mari, à confié les proches du jeune et celle de la famille de l’accusée.

Selon plusieurs sources, la jeune dame a été conduite jeudi 14 février 2019 à l’ambassade des Etats-Unis à Conakry. La représentation diplomatique américaine craignait certainement une sorte de vindicte populaire qui pourrait être fatal pour sa citoyenne.

Une source proche de la famille de la victime a exprimé sa crainte face à cette mesure de protection voulue par les Etats-Unis. Les proches d’Alpha Amadou Diallo craignent que justice ne soit pas rendue en leur faveur.

<< On en sait pas si justice sera au moins rendue parce que dès après l’arrestation de la femme Binta Diallo, elle a été conduite à l’ambassade des Etats-Unis. On craint qu’elle ne soit exfiltrée vers les Etats-Unis surtout qu’elle a les papiers, elle est américaine, et presque toute sa famille vit là-bas >>, confie un proche de la victime.

Abd Akila pour océanguinee.com
Réagir