Guinée/ rencontre gouvernement et enseignants contractuels : aucune promesse n’a été faite a cette occasion, déclare kasmir Diawara

Banniere CBG
Malgré l’aide condor des enseignants contractuels pour dévasté le mouvement du SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée), ses enseignants dits contractuels sans papier rassurant avec le gouvernement ont affirmé que le ministère a pris des engagements pour un recrutement sans concours pour eux. C’est faux ! A réagit un des responsables du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation.
Au cours d’un entretien accordé à nos confrères du site guinée114, le secrétaire général du département reconnaît qu’une délégation de ses enseignants à été reçu le mardi au ministère, insistant qu’aucune promesse n’a été faite à cette occasion.

Aux dires de kasmir Diawara connu par ailleurs comme couvreur du ministre face au SLECG d’Aboubacar soumah : << L’inspectrice Générale a reçu ces enseignants que vous appelez contractuels, que nous avons toujours appelés suppléants, sur instruction du ministre de l’Education Nationale. Mais aucune promesse ne leur a été faite  dans le cadre de leur engagement. Car ce n’est pas le MENA qui recrute, c’est le ministère de la Fonction Publique, c’est le gouvernement qui recrute à travers un concours >>,  a t-il déclaré.

Poursuivant,  le Secrétaire Général du département de l’Education Nationale ce qui a été dit à cette délégation par contre, c’est que 3.500 enseignants seront recrutés cette année. Mais, souligne-t-il, à travers un concours.

D’ailleurs, le souhait des autorités est que ces nouvelles recrues soient des enseignants diplômés de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Education de Guinée (ISSEG) et des Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI).

Alors ses enseignants exposés devant nous comme des contractuels, viennent de quelle école? Sont t-ils diplômés? En tout cas le gouvernement est mieux placé à répondre à cette question.
Dossier à suivre…
Abd Akila pour océanguinee.com
Réagir