Guinée/Déguerpissement : Dr Sékou Koureissy Condé demande le recasement des victimes de Kaporo-rails

Banniere CBG

Les indignations se poursuivent au sujet du déguerpissement des citoyens de Kaporo-rails où de nombreuses concessions ont été démolies par  le régime d’Alpha Condé sans l’observation du principe du dédommagement selon la procédure du juste et préalable indemnisé en matière d’expropriation pour cause d’utilité publique, apprend-t-on.

Après la société civile, c’est la classe politique de l’opposition qui fustige la décision du ministère guinéen de la ville, de l’habitat et de l’aménagement du territoire.

D’après Dr Sékou Koureissy Condé, président du parti ARENA et ancien ministre de la sécurité, la politique de recasement devait être  envisagé avant l’enclenchement de l’opération, mais hélas. C’est pourquoi l’ancien médiateur de la république a aussitôt demande au gouvernement de mesurer l’enjeu de sa responsabilité.

« Il me semble difficile de croire que l’État puisse sortir les gens de leurs maisons, quels que soient les motifs. Ce sont des guinéens avant tout. Il faut leur expliquer de quoi il s’agit, puisque l’État est le plus fort, à part le bon Dieu. L’État doit se donner les moyens de recaser ces hommes et femmes, qui sortent de leurs maisons de cette manière. Même s’il s’avérait que les occupations anarchiques portent préjudice au plan directeur de la ville de Conakry, il y a des niveaux de responsabilité qu’il faut établir et trouver à ces pauvres citoyens, les moyens de les recaser », a recommandé par voie de presse, Sékou Koureissy Condé.

Réagir