Guinée: ‹‹Le pouvoir ne veut pas appliquer loi›› dénonce Cellou Dalein Diallo

Banniere CBG

La conférence de presse  de l’opposition républicaine dirigé par  Cellou Dalein Diallo sur la crise sociaux politique de la Guinée a été tenue ce jeudi 14 mars 2019. Le président de l’UFDG s’est focalisé sur les élections locale, le deguerpissement de kaporo rails, les élections législatives, les présidentielles et le cas troisième mandat.

Les élections locales qui s’est tenue depuis 4 février 2018 crée toujours de floue sur la chaine politique nationale: ‹‹Les élections locales vous avez suivi la manière dont l’État a procédé. La mise en place des exécutif. L’UFDG a été fortement éprouvé par les élections locale du 4 février 2018. Nulle part en Afrique ou dans le monde qu’une élections prenne un an. Notre démocratie est en recule. Les élections locales ne sont toujours pas terminées ››› a dénoncé le chef de file de l’opposition républicaine.
 
Pour l’installation des maires dans les différentes communes  de la Guinée, selon Cellou Dalein Diallo, il est prévu dans la loi que 15 jours après les élections locales le conseil exécutif et les chefs de quartier doivent être installés: ‹‹‹Le pouvoir ne veut pas appliquer  la loi. Le pouvoir ne veut toujours pas que les conseils de quartier soient installés. Nous sommes dans une situation préoccupante. La loi dit 60 jours après les élections locales ont doit organiser les élections des conseils régionaux. Le conflit qui est entre l’opposition et le pouvoir, depuis le 18 juillet, le gouvernement a interdit toute manifestation jusqu’à nouvelle ordre. c’est une suspension d’une partie de la constitution.  Ils ne veulent pas qu’on change les conseils de quartier ›› a indique Cellou Dalein Diallo
                   N’dirè Diallo
Réagir